Mais quelle horreur, ces écologistes qui profitent honteusement de la catastrophe japonaise pour nous emmerder avec leurs lubies à la con ! Aucun respect pour les milliers de morts au Japon, en ces temps de tragédie (pas comme nous qui en débordons tiens, de respect) ! Quelle désinformation, alors qu'on sait bien que la France n'est pas sensible aux tremblements de terre (ben tiens) ! Alors qu'on a une énergie toute propre qui crache même pas de CO2 et à peine quelques tonnes de déchets prêts à enfouir ? Mais putain qu'est ce qu'ils veulent, QU'ON S'ECLAIRE A LA BOUGIE ?!

Je ne caricature même pas, c'est exactement le niveau du débat qu'on voit sur le web. Touchez pas au nucléaire ! Ce n'est même pas l'expression de la filière qui défend logiquement son bout de gras et sa sureté à l'épreuve des siècles, ni même des politiques qui - PS ou UMP - en ont depuis longtemps fait un élément du consensus. Non, ce sont les aboiement de milliers de commentateurs qui partout répandent leurs oukases pro-nucléaire, traitent les écolos de débiles rétrogrades et veulent à tout prix fermer le ban.

Tout est bon pour faire taire les récalcitrants. Ne pas exploiter le drame, bien sûr, mais surtout répéter à chaque instant qu'il n'y a pas d'alternative à la production massive de l'atome, que le renouvelable est un fantasme de bobos, qu'on ne plantera jamais assez d'éoliennes, que les panneaux solaires coutent trop cher, et surtout qu'on ne va jamais économiser d'énergie (et puis quoi encore).

Enfin c'est quand même curieux ce refus du débat. Au delà de la débilité des arguments, on se demande quelle hargne nous vaut cette fin de non recevoir terriblement arrogante. Moi qui ne suis pas particulièrement antinucléaire, j'aimerais bien qu'on sorte de l'alternative entre la pub EDF béate (arreuh, lumière, gaaa) et la sanction arrogante des "savants" qui polluent les commentaires. A croire que d'ailleurs tous les autres pays qui n'ont pas de nucléaire en sont à l'âge de pierre ou presque.