S'abonner: Fil des billets

Dernière MAJ: 27 avril 2014

Radical Chic

La gauche caviar attaque (et survit aux migrations baclées)

Bullshit et conséquences 3

"Un survival hallucinogène sous haute tension". (20 minute ou Première ou autre, à propos de 127 heures, sur l'affiche) "Vivante jusqu'à la brûlure. Vivante dans sa part lumineuse" (Raphaëlle Rérolle, le Monde des Livres, à propos de Françoise, dans une publicité) Aux "œuvres" inintéressantes du moment correspondent...

Comment critiquer les films que l'on n'a pas vus ? 21

Ce n'est pas faute d'avoir prévenu, mais ma dernière sortie assumée contre un livre que je ne veux pas lire m'attire les critiques de ceux qui m'expliquent que vraiment, hein, il faut savoir de quoi on parle pour se faire un avis. Ce qui ouvre deux discussions ; l'une sur la capacité effective à juger sans se tromper quelque chose qu'on n'a pas vu...

Mauvais comme un prix Goncourt 27

On désapprouve généralement de ceux qui parlent des livres qu'ils n'ont pas lus ; cela ne fait que rajouter au plaisir du cuistre celui de la transgression. Voila bien l'un de mes sports préférés, noté ici, théorisé avec brio là, et tout ce bruit autour de Houellebecq m'y encourage davantage. Enfin l'on a tant décrit ce dernier opus, tant donné le...

Michael Jackson était mort depuis longtemps 61

Il y avait de quoi être surpris par la mort de Michael Jackson : c'est qu'il était encore vivant ! "Vivant" devrait-on dire plutôt, car il semble qu'il ait progressivement rejoint les zombies du clio de Thriller. Car qu'est ce qu'un artiste sans production musicale, ou sans production valable, réduit à sa propre caricature de barjo...

As usual 24

Une lectrice sur le site de libé, suite à l'annonce du palmarès du Festival de Cannes : "Entre les murs" va faire combien d'entrées ? Par rapport à "Bienvenue chez les Ch'tis" ? Je dis ça comme ça. On compte à la fin ? Il y a le cinéma que personne ne va voir et qui est récompensé et il y a le cinéma que des millions voient et...

J'ai raté la rentrée (littéraire) 11

De retour, finalement. Je pensais échapper à la coupe du monde de rugby en rentrant si tard, mais j'étais loin du compte, et finalement je n'ai loupé que... la rentrée littéraire, déjà finie. Voila bien la preuve qu'elle n'existe pas, hors le micro-battage médiatique orchestré fin août - début septembre ; une sorte de convergence...

- page 1 de 9